Hommage du maire de Paris, Bertrand Delanoë à Mohamed Arkoun

le 15.09.10 | 17h19

J’apprends avec émotion et tristesse la disparition, mardi 15 septembre à Paris de Mohamed Arkoun.

Avec lui, c’est un grand savant et un esprit libre qui nous quitte. Depuis son enfance en Kabylie, il aura toujours défendu, expliqué et incarné l’islam des Lumières, contre toutes les intolérances et au-delà de toutes les incompréhensions. Ce grand intellectuel, à travers notamment son Histoire de l’Islam et des musulmans de France a également contribué à inscrire la pensée et la pratique musulmanes dans la culture française.

Mohamed Arkoun fut un inlassable artisan du dialogue entre le christianisme, le judaïsme et l’islam, animé par la conviction que ce qui rassemble les différentes expressions de la foi monothéiste est infiniment plus puissant, et finalement plus réel, que ce qui les sépare.

C’est donc un deuil pour Paris, où ce professeur à la Sorbonne avait choisi de faire vivre et rayonner sa pensée et son action. Je tiens à assurer la famille et les proches de Mohamed Arkoun de ma sympathie et de ma solidarité.

Bertrand Delanoë
Retour à l'accueil