Le 29 février 2012  dans Fondation Chirac

Le philosophe Edgar Morin a préfacé le livre d’entretiens de Mohammed Arkoun avec Rachid Benzine et Jean-Louis Schlegel intitulé “Mohammed Arkoun & La construction humaine de l’islam” ( Albin Michel – itinéraires du savoir. Février 2012). Edgar Morin, dans cette préface, présente la portée de l’œuvre de cet inlassable passeur des cultures qu’était le penseur Mohammed Arkoun, érudit, engagé.

(Albin Michel – itinéraires du savoir)

Entretiens avec Rachid Benzine et Jean-Louis Schlegel, Préface d’Edgar Morin

Penseur érudit et engagé, l’islamologue Mohammed Arkoun est connu pour ses remarquables travaux d’anthropologie de l’islam et ses combats contre toutes les formes d’intégrisme. De ces entretiens, menés peu de temps avant sa mort avec Rachid Benzine et Jean-Louis Schlegel, se dégage un itinéraire humain et intellectuel d’exception, celui qui l’a conduit d’un petit village de Kabylie à la chaire d’« Histoire de la pensée islamique » à la Sorbonne, où il enseigna pendant plus de vingt ans. Ces échanges nous permettent de prendre la mesure de la lutte que ce grand savant a menée contre ce qu’il nommait « l’ignorance institutionnalisée », cause de l’antagonisme entre Islam et Occident. L’originalité de son travail d’analyse du discours coranique et de sa lecture critique de la tradition montre que Mohammed Arkoun ne se contentait pas de l’histoire reçue des idées, comme l’illustre sa réflexion, tout à fait neuve, sur la célèbre sourate 9, qui pose la question de l’extension de l’alliance de Dieu avec les autres peuples et de l’énonciation d’une norme juridique. Avec ses informations inédites et sa science alertement exposée, ce livre rend justice à Mohammed Arkoun, inlassable veilleur d’un islam humaniste. “

Retour à l'accueil