Le Président Jacques Chirac et le Jury du Prix pour la prévention des conflits ont distingué vendredi 5 novembre 2010 Monsieur Mario Giro et Monsieur Lakhdar Brahimi au musée du quai Branly.

Monsieur Mario Giro a reçu le Prix de la fondation Chirac pour son action au sein de la Communauté Sant’Egidio

Monsieur Lakhdar Brahimi pour son action au Liban, en Irak et en Afghanistan.

Madame la Présidente, chère Vaira Vike-Freiberga,

Cher Monsieur Rajendra Pachauri,

Mesdames et Messieurs les

Ministres,

Monsieur le Président,

Cher Stéphane Martin,

Mesdames et Messieurs, chers Amis membres du Jury,

Mesdames et Messieurs,

Mes chers amis,

Permettez-moi de commencer ce propos, par un hommage à mon ami Mohamed Arkoun, Professeur émérite à la Sorbonne, disparu le 14 septembre dernier.

Spécialiste de l’histoire de la pensée islamique, défenseur de la laïcité, il a été un des initiateurs du dialogue interreligieux.

Convaincu de l’importance des échanges culturels entre le monde musulman et le monde occidental pour leur meilleure compréhension, il en a, toute sa vie, été l’inlassable passeur.

Sa pensée qui fut au croisement de celle de l’historien, de l’anthropologue, du sociologue, alliée à une parole sage mais vigoureuse, a permis de démontrer que les religions ne sont pas invariables mais qu’au contraire leurs influences réciproques ont enrichi la pensée de l’Orient et de l’Occident depuis des siècles et peuvent prôner une tolérance mutuelle plutôt qu’un affrontement.

Mohamed Arkoun avait accepté en 2008, de m’accompagner dans la création de ma Fondation dédiée au dialogue entre les cultures et les civilisations.

Il a largement contribué à la création de ce Prix pour la prévention des conflits, que nous allons remettre aujourd’hui et je veux, devant vous, lui exprimer toute ma reconnaissance.  Suite ici

Retour à l'accueil